PEINTURE MURALE DU TEMPLE

Lors de l'enlèvement de l'orgue (installé en 1812) pour sa restauration, est apparue une peinture murale de facture très "romaine" qui passe, à tort, pour inconnue.

Pour dater cette oeuvre, il faut rappeler qu'elle ne peut être antérieure à l'édification du couvent des Capucins.

Or, si ces derniers ont été introduits à Castres en 1631 (par Louis XIII afin de convertir les Réformés), la construction de l'immeuble est bien postérieure puisque due à un don de Louis XIV par lettres Patentes du 18 mai 1660 "pour leur donner moyen d'y faire bastir leur église ou les logements".

Ceci est corroboré par l'avis d'experts qui conviennent que cette oeuvre est caractéristique du dernier quart du XVIIème siècle.

 

Au centre, un ovale très sombre correspond à un opercule visible de l'extérieur et, très probablement, à un portrait du donateur, dont les armes ne sont plus lisibles sur l'écu qui le surmonte.

On peut émettre l'hypothèse qu'il s'agissait du Mgr. de Tuboeuf, évêque de Castres à l'époque de la construction, et dont les emblèmes - trois merlettes - dominent la fontaine de la petite cour de la mairie - anciens communs de l'évêché.

 
 

Au centre, on peut voir un chapeau d'archevêque ou de cardinal.

On peut aussi observer les cordons du chapeau cardinalice avec les six glands.

 
 

La crosse sur la gauche serait du XVIIème ou du XVIIIème siècle.

Du même côté et supportés par un ange, on peut voir une mitre avec sa doublure rouge ainsi que deux rubans et leurs franges dorées.

 
 

Un autre angelot tient une navette (petit récipient en métal doré qui contient l'encens destiné à être brûlé au cours des offices liturgiques).

A droite, il s'agirait d'une croix d'archevêque : croix processionnelle destinée aux Evêques et Archevêques.

 
 
 
 
 
 
 

Le nouvel orgue restauré, lorsqu'il fut réinstallé, cacha cette peinture murale.

Un relevé en a été fait pour exposition dans une chapelle Nord.

 
 
Retour...